GRANDE CEINTURE OUEST: LA VOIE de VERSAILLES N'EST PAS ROYALE

OCTOBRE 2006 : LE TRAM-TRAIN SUR LES RAILS...cliquez ici

A l'occasion de la réunion du Conseil de quartier qui s'est tenue le 12 MAI 2005 dans la Salle Michel Péricard, en mairie de Saint Germain en Laye,
de nombreux participants ont manifesté leur inquiétude de ne voir aucun projet de prolongement de la Grande Ceinture Ouest (GCO) se concrétiser.

Monsieur Emmannuel LAMY, maire, a donné des informations sur le prolongement du tronçon de la GCO aujourd'hui ouvert aux voyageurs de St Germain-GC à Noisy le Roi.
CARTE ORANGE:
Quelques résultats et promesses de M.HUCHON, Président du Conseil Régional, ont pu être obtenus quant au classement de toutes les gares de la section en zone 4 de cartes orange au lieu de 5. Il est cependant clair que le trafic ne sortira de son état végétatif que lorsque de véritables déplacements tangentiels, vers Versailles et Achères, et au-delà, seront possibles.
PROLONGATION DU TRACE OUVERT AUX VOYAGEURS
Les informations sont dans l'ensemble fort pessimistes, quant à la prolongation du tracé.
Selon Réseau Ferré de France (RFF),le prolongement vers Versailles se heurte à l'encombrement du noeud ferroviaire situé entre St Cyr et Versailles Chantiers, dont la saturation justifierait des travaux coûteux. Ces travaux sont eux mêmes rendus très délicats par la proximité du Château de Versailles et de son parc.
La protection du site génère des contraintes de perspectives visuelles qui s'opposent à tout ouvrage ferroviaire plus élevé que l'existant (passages supérieurs notamment dits sauts-de-mouton).

NOTRE AVIS...

Nous avons ressenti, au cours de ce bref exposé, que l'information distillée par les responsables de la SNCF et de RFF aux élus des communes riveraines, visait davantage à justifier la situation d'impasse actuelle, qu'à y remédier. Par ailleurs cette information fataliste omet certaines circonstances qui ont conduit à l'impasse d'aujourd'hui. A nos yeux,cette impasse n'a rien d'une fatalité.
Notre association MIEUX VIVRE A ST GERMAIN SUD, attentive à l'amélioration de l'environnement et des infrastructures de transport du sud de Saint germain en laye, souhaite donc apporter certaines précisions techniques, et proposer des solutions au moindre coût pour que la GCO atteigne le niveau d'intérêt qu'elle mérite, notamment en vue de se rendre à Versailles.

LE NOEUD FERROVIAIRE DES MATELOTS
Géographie
Situé entre les gares de St Cyr et Versailles-Chantiers, cette section est le tronc commun de plusieurs lignes, provenant de l'Est
de Paris Montparnasse, de Paris Invalides, de La Défense, de Massy par la Grande Ceinture Sud
Allant vers l'Ouest
vers St Quentin en Yvelines et Chartres, vers Plaisir, Granville et Mantes
La grande ceinture (GC), provenant de l'ouest de Paris, et se dirigeant vers le sud de Paris, passe sous l'ensemble des autres voies par un saut-de-mouton inférieur, qui évite un cisaillement des flux de sens inverse au même niveau . Un tel cisaillement serait l'équivalent d'un croisement routier à feux tricolores, ingérable en matière ferroviaire pour des lignes desservies à haute fréquence, ce qui est le cas de toutes les lignes concernées,(sauf la GCO).
Trafic actuel sur le site de Versailles Matelots
Grande Ligne et TER
de Paris à Chartres et au Mans de Paris à Granville
Grande banlieue, banlieue, et RER sur tous les axes
Quelques trains de Fret de/vers la GC Sud, de/vers Trappes, et la Normandie via Plaisir Mantes. Ils ne circulent pas en période de pointe banlieue
1 à 2 TGV /jour de/vers Le Havre-Rouen-Marseille, via Mantes-Plaisir-Versailles et GC Sud de/vers Massy
Mouvements de rames vides ou locomotives haut-le-pied de/vers Trappes

EVOLUTION DU SITE.

CARTE DE LA SITUATION VERS 1970 ...... CARTE DE LA SITUATION ACTUELLE

CARTE DU SITE VERS 1970
La GC comportait initialement des voies spécifiques dans toute la traversée du site, depuis ST CYR-GC, jusque VERSAILLES-CHANTIERS et au-delà. Les flux étaient parfaitement distincts, et les trains en provenance d'Achères et St Germain notamment, gagnaient Versailles et Massy sans encombre ni interférence.

CARTE ACTUELLE DU SITE
Le trafic de la GC Ouest a toujours été faible comparé avec le reste de la GC.
Le trafic voyageurs est abandonné vers 1939, sous réserve de quelques trains détournés durant la guerre.
Le trafic FRET, de l'ordre d'une vingtaine de trains par jour, en traction vapeur puis diesel, se maintient jusque vers 1976, date à laquelle l'électrification de la ligne parallèle Mantes-Epône-Plaisir-St Cyr permet d'utiliser la traction électrique via Maule pour le Fret.
Parallèlement, le peuplement intense de la plaine de Versailles, jusque Plaisir, impose le renforcement de la desserte vers cette ville et Dreux. On remarque que le flux impair, de Paris vers Plaisir (points bleus sur la carte initiale) doit cisailler à St Cyr toutes les voies.
Le renforcement de la desserte justifie des investissements lourds pour supprimer ce conflit de sens de circulation.
C'est alors que la SNCF a l'idée fort économique, de rompre la continuité de la GC, pour utiliser le saut-de-mouton et les voies des Matelots comme solution alternative au bénéfice de la ligne Paris-Plaisir-Dreux.
Ainsi, en suivant ce nouvel itinéraire,(en points bleus sur la carte actuelle), les trains impairs au départ de Paris ne sont plus en conflit de sens à St Cyr. Ils passent entre Versailles et St Cyr sous les autres voies, via la GC
Cet autorail rapide Paris Granville circule sur les voies GC peu après Versailles Chantiers, et va s'engouffrer sous les voies Paris-Chartres au niveau des Matelots

Rappelons cependant que la construction de la ligne de grande ceinture a fait l'objet en son temps d'une déclaration d'utilité publique et stratégique qui n'a jamais été abrogée.

Face à la volonté forte de rouvir au trafic voyageurs la GCO, la SNCF, dont les infrastructures sont désormais gérées par RFF, dissimule derrière une impossibilité technique, le détournement d'objet qu'elle a opéré sur ce court, mais essentiel tronçon de la Grande ceinture.


Pour autant, il est difficile de remettre les choses en l'état, et de dégrader à nouveau la desserte de Plaisir et Dreux. Au contraire, cette dernière souffre toujours d'un manque d'investissement de capacité, toujours promis jamais réalisés.

DES PROPOSITIONS

HYPOTHESE I :TENTER D'ATTEINDRE A TOUT PRIX VERSAILLES-CHANTIERS: la CARTE des CONFLITS

Les cisaillements à niveau de sens de circulations ne sont pas admis dans l'exploitation d'une ligne de banlieue.
Deux conflits se dégagent:

1/en rouge: nécessité de créer un passage inférieur. Il est compatible avec la sortie "du trou" à l'ouest des Matelots. Il permet aux trains Versailles-Achères de passer sous les trains Plaisir-Versailles Pas de difficulté technique, pas d'impact visuel (ouvrage en déblai).

2/En jaune, à l'entrée de la gare des Chantiers, un conflit de sens reste insoluble en l'état. Cisaillement entre le flux St Germain-Versailles, et les trains GL TER banlieue Fret de Paris/Massy vers Plaisir Dreux Mantes La configuration du site ne permet aucun agrandissement de la gare et de la tranchée des Chantiers.

>>>>>>>>>>> Problème sans solution raisonnable actuellement. Cette hypothèse génère deux autres inconvénients: La caténaire sur le site de Versailles est alimentée en courant 1500 V continu.
Ce courant n'est pas celui qui alimente actuellement la GCO rouverte, et impliquerait la mise en place de matériel bicourant, en remplacement des rames spécifiquement rénovées pour la GCO. Dans cette perspective, les trains bicourants circulant sur la GC Sud qui terminent actuellement à Versailles-Chantiers et encombrent les voies en gare, pourraient poursuivre vers la GC Ouest.

HYPOTHESE II: CREATION d'une GARE SIMPLIFIEE DE CORRESPONDANCE SUR LE PLATEAU DES MATELOTS.
Cette gare serait le terminus de la GCO. Elle serait dépourvue de bâtiment élevé pour respecter les contraintes visuelles. Afin de ne pas créer de flux routier nouveau ni de parking, elle pourrait ne pas être ouverte à l'entrée et à la sortie des voyageurs. Elle serait seulement utilisée par les voyageurs en correspondance.
Cette correspondance serait donnée vers Versailles et St Cyr, sur des trains qui marqueraient sur cet axe un nouvel arrêt.
Aucun ouvrage, hors passages pietons ne serait requis. Certaines voies devraient être ripées.

HYPOTHESE III:FIN PROVISOIRE DE LA GC OUEST A ST CYR-GC
Aménagement d'un cheminement piéton (500 mètres), voir navette bus, de la gare de St Cyr-GC, vers la gare de ST CYR. Très nombreuses correspondances diversifiées dans cette gare. Actuellement, St Cyr est desservie par 24 trains par heure au départ en heure de pointe (à titre indicatif,12 trains à St Germain RER)
Cette solution est la moins coûteuse.

SEULE UNE DESSERTE ASSUREE PAR TRAIN est susceptible d'être mise en place rapidement en préservant dans un avenir lointain de nouvelles prolongations ferroviaires sans rupture de charge.
Le TRAM-TRAIN reste un pis-aller. Bien entendu, il apportera un progrès par rapport au néant actuel.
Il ne sera pas un train, puisqu'il ne poursuivra pas son parcours au delà de St Cyr ou Achères sur des infrastructures partagées avec d'autres trafics ferroviaires. Il ne sera pas non plus un tramway, puisqu'on ne mettra pas à profit cette fonction pour entrer dans le centre ville de St Germain, le plus grand centre commercial à ciel ouvert de l'ouest parisien.

Enfin, le Fret ferroviaire n'est plus seulement constitué aujourd'hui de trains bruyants et lourds. Le contexte énergétique d'aujourd'hui rend de nouveau petinent le Fret ferroviaire local, en rames légères et modernes  ou wagon isolé. La compatibilité de cet axe pour le Fret est essentielle pour l'avenir.

LA GRANDE CEINTURE OUEST DOIT RESTER PARTIE INTEGRANTE DU RESEAU FERROVIAIRE NATIONAL APTE A TOUS TRAFICS. ELLE EST LA COLONNE VERTEBRALE DU DEVELOPPEMENT DURABLE DE L'OUEST PARISIEN EN MATIERE DE TRANSPORT COLLECTIF LOURD DE BANLIEUE A BANLIEUE.